Les familles chrétiennes du village Manshat Amrou Markaz Al-Foushn, à Beni Souweif, au nombre de 150, étaient en train de prier pendant la dédicace de leur église en pisé, qui a été construite et rénovée avec l’autorisation de la sécurité d’Etat. Ce même soir, des habitants musulmans ont, une nouvelle fois, lancé des bombes incendiaires sur les habitations chrétiennes et déraciné des arbres dans les champs des chrétiens, prétextant qu’il s’agit de terres islamiques sur lesquelles il est interdit aux chrétiens de construire des églises.
La sécurité est bien sûr intervenue en faveur des musulmans, elle a arrêté des coptes et leur prêtre durant trois jours après que le maire du village a témoigné du fait que ce sont les chrétiens eux-mêmes qui ont mis le feu à leurs églises alors qu’ils en accusent les musulmans.

On ne rêve pas, ça se passe aujourd'hui, dans un pays civilisé !

MàJ 2009: Un livre est paru sur ce sujet
Dhimmitude ou L'oppression des Chrétiens d'Egypte