Un jordanien de 40 ans est poursuivi pour apostasie après être devenu chrétien.

Mohammed a reçu le baptême il y a 15 ans, alors qu'il travaillait à l'étranger après avoir découvert la joie de croire au Christ. En 2000, il retourne en Jordanie, où sa nouvelle foi est fortement désapprouvée par sa famille. Il accueille alors chez lui deux autre convertis au christianisme, un jeune homme et une jeune fille, vivant en souffrance dans leur famille. Mais le 23 mars 2008, les frères de la jeune fille investissent la maison de Mohammed et enlèvent leur sœur de force, le frappant lui, sa femme et son fils.

Après avoir reçu des soins d'urgence, ce citoyen jordanien se rend au commissariat de police pour porter plainte. Mais il y trouve son propre père en train de déposer une plainte contre lui pour apostasie ! il est alors emmené devant un tribunal islamique.

« Le juge se moquait de moi, mais quand il a vu que je ne changeais pas d'avis, il m'a accusé d'outrage à la cour et a ordonné mon emprisonnement pour une semaine » raconte Mohammed.

Il échappe à la prison immédiate contre le paiement d'une caution de 9 000 euros, et se résout à quitter le pays avec son épouse et ses deux enfants. Mais son procès est toujours en cours. Le 30 mars 2008, constatant son absence à l'audience, le juge lance un mandat d'arrêt contre lui.

« Tant que je refuse de revenir à l'islam, je ne peux pas gagner ce procès. Le tribunal annulera mon mariage, m'enlèvera mes enfants. Je n'aurai plus de papiers d'identité et tous mes biens seront confisqués ».