Monseigneur Hilarion, évêque orthodoxe de Vienne et d'Autriche et chef de la représentation de l'Eglise russe auprès des organisations internationales européennes, a appelé à l'aide l'Union Européenne pour secourir tous les chrétiens persécutés dans le monde en ce moment.

« La tolérance ne doit pas se mettre en application au détriment des chrétiens qui constituent toujours la majorité de la population européenne. Les cas de christianophobie et de discrimination des chrétiens doivent être officiellement condamnés », a souligné le prélat lors de la rencontre des dirigeants de l'UE avec les leaders religieux d'Europe qui a eu lieu le 5 mai à Bruxelles.

Il a estimé que les dirigeants de l'Union Européenne devaient faire davantage pour protéger le patrimoine chrétien européen. En particulier, :

  • le Kosovo « où les églises sont détruites de façon barbare, où des milliers de chrétiens sont laissés sans toit et sont contraints à l'exil ».
  • « Cela concerne également la partie de Chypre qui est illégalement occupée par l'armée turque, où les églises sont soumises à la destruction et où la population chrétienne souffre cruellement », - a dit l'évêque.
    Il a relevé en effet que tout en demandant l'entrée dans l'Union Européenne, la Turquie méprise en même temps la population chrétienne, lui causant tous les problèmes administratifs possibles et interdisant la construction d'écoles de théologie par exemple. Il a appelé les dirigeants de l'UE à utiliser les mécanismes des négociations avec la Turquie pour défendre les minorités religieuses de ce pays.
  • D'autre part, a souligné le représentant du Patriarcat de Moscou, « les dirigeants de l'UE peuvent et doivent faire beaucoup plus pour la défense des populations chrétiennes hors de l'Europe, en particulier en Irak, en Afghanistan, en Arabie Saoudite et dans de nombreux autres pays musulmans ».
  • « En Irak l'enlèvement et l'assassinat de ministres chrétiens du culte sont devenus une réalité quotidienne.
  • En Afghanistan la conversion au christianisme peut amener à la peine de mort.
  • En Arabie Saoudite il n'existe aucune église chrétienne.
  • Des nouvelles alarmantes sur des persécutions et des assassinats de chrétiens nous parviennent du Pakistan, d'Indonésie, des Philippines et de certains pays d'Afrique », - a constaté Monseigneur Hilarion.

Le prélat s'exprimait devant des représentants de Slovénie, et les présidents de l'Union Européenne, de la Commission européenne, et du Parlement européen, ainsi que devant des représentants des Eglises chrétiennes, de l'islam et du judaïsme.