Une bombe a explosé mercredi devant une église de Kabacan, à North Cotabato, alors qu'une autre tentative d'attentat a été déjouée jeudi matin par les forces de sécurité dans un autre village.

Randolph Cabangbang, porte-parole du Commandement de Mindanao oriental, a expliqué que la bombe, un engin de retardement, avait explosé vers 21H40 locales devant une église sur la rue Matalam, sans faire de morts. Il s'agit selon lui de la première église catholique ciblée par les rebelles musulmans depuis l'offensive militaire en août dernier.

Le lendemain, la police a désamorcé une autre bombe de retardement placée au portail d'une église catholique dans le village de Segundo. Elle voit l'action des membres du Front Moro islamique de libération (MILF) derrières ces attaques. Fort de 12.000 membres, le mouvement a repis ses armes contre le gouvernement en août à la suite de l'avortement d'un accord de paix, suspendu par la Cour suprême à la veille de la conclusion.