Un prêtre a été assassiné mercredi en Inde dans le Karnataka (sud), où les chrétiens sont l'objet de violences. Son corps dénudé a été trouvé jeudi matin sur une route menant à sa paroisse. Il aurait été tué en regagnant sa paroisse après avoir célébré un enterrement dans un village voisin. L'évêque du diocèse, Mgr Lawrence Mukkuzhy, n'a avancé aucune hypothèse mais a exclu "un crime crapuleux". Pour un autre responsable du diocèse, il s'agit d'une exécution. Il a précisé que le corps ne présentait pas de blessure apparente et que des éléments laissaient penser que le religieux avait été étouffé. Une autopsie devrait être pratiquée prochainement pour déterminer les causes de la mort.

L'association des Indiens chrétiens a demandé l'ouverture d'une enquête sur cet assassinat et sur d'autres attaques contre des chrétiens dans la région. Vingt églises et chapelles avaient été détruites l'année dernière dans des violences dans le Karnataka au moment où, dans l'Etat d'Orissa (est), des attaques menées par des hindous avaient fait 35 morts, provoqué la fuite de dizaines de milliers de villageois après l'incendie d'un demi-millier de maisons et de dizaines d'églises et paroisses.