Dans le conflit qui oppose les musulmans de Malaisie à leur cour de justice qui a autorisé les journaux chrétiens à utiliser le mot "Allah" pour traduire "Dieu", une nouvelle église a été la cible d'actes de vandalisme. Il s'agit de l'église protestante Grace Global Prayer de la province du sud de Negeri Sembilan. Les vitres de l'église de deux étages ont été brisées, rapporte le porte-parole de l'église David Raju.

"Je pense que cela fait partie des attaques visant les églises dans ce pays", a-t-il dit, en ajoutant que la police avait ouvert une enquête sur cet acte de vandalisme.

Il s'agit de la onzième église à être ainsi visée en Malaisie où l'islam est la religion officielle et dont environ 10% de la population est chrétienne.

Les tensions entre chrétiens et musulmans se sont accrues depuis que la justice a autorisé un journal catholique local à utiliser le mot "Allah" pour désigner le Dieu chrétien dans ses éditions en malais, comme dans les autres pays arabophones. Voir pourquoi c'est naturel (encadré de bas de page).