Le 16 février dernier, Amnesty International a rendu public un rapport réclamant au gouvernement de Birmanie l’arrêt des répressions anti-chrétiennes qui ont lieu avant la tenue des élections. Les minorités chrétiennes sont persécutées dans ce pays boudhiste ou seul le boudhisme est admis comme religion par le gouvernement. Le gouvernement se méfie en effet des minorités ethnique qui portent ces religions.

La semaine du 8 février, quatre jeunes femmes chrétiennes ont été arrêtées pour avoir avoir distribué des aumônes contenant des messages chrétiens.

Mireille Boisson, responsable d’Amnesty International au Myanmar, a été interrogé par Radio Vatican. Ecouter son témoignage

À l’approche des élections en Birmanie, de nombreux militants appartenant à plusieurs minorités ethniques sont persécutés, arrêtés, voire torturés.