PERSÉCUTIONS DANS LE MONDE


Oui, c'est en effet ce qu'affirme, chiffres à l'appui, le député belge Konrad Szymanski, de groupe Conservateurs et réformistes européens (CRE), au cours d'une conférence sur la « persécution des chrétiens », qui s'est tenue mardi 5 octobre au parlement européen, à Bruxelles.

Cette conférence était organisée par le groupe du Parti populaire européen (PPE), le groupe Conservateurs et réformistes européens (CRE), et la Commission des épiscopats de la communauté européenne (COMECE).
La Déclaration écrite initiée par Mario Mauro (PPE) et Konrad Szymański (CRE) devrait être soumise à la plénière du Parlement européen dans les semaines à venir. Elle devra recevoir les signatures de 380 membres du Parlement européen en trois mois pour être adoptée. Elle propose notamment : « La liberté religieuse doit être intégrée aux politiques extérieures de l'Union européenne ».

Le secrétariat de la COMECE a présenté son mémorandum sur la liberté religieuse qui rappelle que

« le droit à la liberté de religion est si étroitement lié aux autres droits fondamentaux que l'on peut soutenir à juste titre que le respect de la liberté religieuse est comme un «test» pour l'observance des autres droits fondamentaux ».

« Des violations du droit à la liberté de religion ou de croyance ont lieu dans le monde entier et concernent près de 100 millions de chrétiens chaque année », souligne l'association chrétienne Open Doors International.
D'après les dernières statistiques, précise l'organisme au service de l'Église persécutée, en 2010 les 10 pays dans lesquels les chrétiens sont le plus persécutés en raison de leur foi sont : la Corée du Nord, l'Iran, l'Arabie Saoudite, la Somalie, les Maldives, l'Afghanistan, le Yémen, la Mauritanie, le Laos et l'Ouzbékistan.

Parmi les députés, Konrad Szymanski (CRE) a rappelé que

« 75% des décès liés aux crimes de haine basés sur la religion touchent des personnes de foi chrétienne, faisant ainsi des chrétiens les croyants les plus persécutés au monde ».
« L'Europe ne peut rester indifférente », a-t-il averti, soulignant que « la souffrance de masse des chrétiens est un crime qui est aujourd'hui encore oublié » et rappelant aux responsables politiques « les responsabilités qui sont les leurs ».

Le député Mario Mauro (PPE) a lui souligné que « la liberté religieuse est la condition par laquelle doivent passer toutes nos autres liberté ».

« Etre libre d'exprimer et de pratiquer la religion dans laquelle nous croyons signifie échapper à l'abus de pouvoir », a-t-il ajouté. « C'est la raison pour laquelle nous devons insister sur la défense de ce principe ».

Recommander ce site

Calendrier

« octobre 2010 »
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Catégories



Parse error: syntax error, unexpected $end in /home/indignat/www/persecutions/ecrire/tools/bbclone/var/last.php on line 784