Deux chrétiens coptes ont été tués et deux autres blessés dans une fusillade à à Abou Qourqas, dans le gouvernorat égyptien de Minya, à 270 km au sud du Caire . Un groupe d'hommes armés inconnus ont tiré sur quatre Coptes qui se trouvaient dans un véhicule le vendredi après-midi. Deux d'entre eux ont été tués, deux autres ont été grièvement blessés et ont été transportés dans un hôpital.



Selon la police, la fusillade était un cas de vengeance entre une famille musulmane (dont un homme identifié : Abou Talib) et une famille copte (dont Farag Allah). Elle est à la recherche de ces hommes armés. Des troupes se sont également dépêchées sur les lieux pour calmer la situation afin d'éviter tout affrontement entre musulmans et coptes. Abou-Talib est réputé responsables d'autres meurtres de coptes sans que des preuves n'aient pu le faire inculper.
Devant la répétition des affaires classées sans suite par la police et des injustices, la famille copte a décidé de refuser toute condoléances tant que les coupables ne seront pas arrêtés et livrés à la justice, ce qui fait craindre aux églises locales des tentatives de règlement de compte.



Le cardinal Antonios Naguib, Patriarche copte catholique, a par ailleurs lancé appel à l'aide à l'Oeuvre d'Orient, dénonçant des attaques contre les chrétiens orchestrées par les salafistes le 18 avril dernier. Depuis, 68 familles coptes catholiques vivent un véritable cauchemar ! Elles n'ont plus de toit, d'outil de travail, de ressources... le patriarche fait appel à des dons matériels, appel relayé par le père Pascal Gollnish, directeur de l'Oeuvre d'Orient.

La minorité copte représente environ 10 % de la population totale de l'Egypte. Les Coptes et les musulmans en Egypte vivent généralement en paix, mais les violences sporadiques se produisent à cause de la construction d'églises ou d'histoires d'amour entre les fidèles des deux groupes.