Le pasteur protestant Jameel Sawan a été tué par balles hier à Karachi, au Pakistan. Il a été arrêté par trois musulmans alors revenait à son domicile, après une liturgie communautaire, et après une discussion, ils l’ont tué de trois balles d’arme courte. La police de Karachi a ouvert une enquête et a arrêté les présumés coupables. Le pasteur était membre de l’APMA, « All Pakistan Minorites Alliance », la plus importante organisation des minorités religieuses au Pakistan et dont le président est conseiller spécial du Premier Ministre pour les Affaires des Minorités religieuses.

Selon ce qu’indique Paul Bhatti, le président de l'APMA,

« l’homicide peut être motivé par la rancœur religieuse mais il existe également la piste d’une vengeance personnelle, liée à des questions d’ordre privé. Dans tous les cas, il s’agit d’un homicide brutal et exécrable. Le gouvernement et la police ont pris les mesures adéquates. Nous faisons appel à tous afin que le calme soit maintenu et que ne soient alimentées ni la haine ni l’intolérance ».

Selon des sources de l’APMA, le pasteur et un de ses responsables avaient reçu par le passé des menaces de groupes radicaux islamiques et en avaient averti les autorités de police. L’APMA du Sindh a signalé le cas aux autorités politiques et a envoyé une lettre au gouverneur, réclamant la protection des minorités religieuses.