PERSÉCUTIONS DANS LE MONDE


Des graffitis antichrétiens ont été retrouvés mardi matin sur les murs d'un couvent grec-orthodoxe à Jérusalem. Des inconnus ont inscrit "Mort aux chrétiens" et "le prix à payer" sur un mur d'enceinte du monastère de la Croix à Jérusalem-Ouest, la partie juive de la ville. Deux voitures garées devant le monastère ont également été vandalisées, couvertes de graffitis en hébreu et leurs pneus crevés.

Une enquête a été ouverte.

Le Conseil des institutions religieuses de Terre sainte, (représentant juifs, musulmans et chrétiens, a condamné ces actes de profanation dans un communiqué officiel :

Le Conseil des Institutions religieuses de Terre Sainte condamne les actes de profanation et les graffitis sur le monastère grec-orthodoxe de Jérusalem, la nuit dernière. Le Conseil invite les personnes de toutes confessions – chrétiens, juifs et musulmans – à respecter tous les Lieux saints et les sites des trois religions, et décourage fortement le comportement des extrémistes qui exploitent ou impliquent les Lieux saints religieux dans un conflit politique et territorial.

Au nom du Grand Rabbinat d'Israël, du Ministère du Waqf et des affaires religieuse de l'Autorité palestinienne, et des Chefs des Eglises locales de Terre Sainte

Des slogans à la gloire du rabbin Meir Kahane ("Kahane avait raison, mort aux Arabes") ont également été inscrits sur un mur d'une école de Beit Safafa, un quartier arabe de Jérusalem-Est.

Certains colons radicaux et des extrémistes juifs ont multiplié ces derniers mois les actes de vandalisme contre les Palestiniens de Cisjordanie et les Arabes en Israël. Ces activistes mènent ce qu'ils appellent une "campagne du prix à payer", qui consiste à se venger sur diverses cibles palestiniennes, voire sur l'armée israélienne, des mesures gouvernementales qu'ils jugent hostiles à leurs intérêts.

Recommander ce site

Calendrier

« février 2012
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829

Catégories