Des vitraux ont été gravement endommagés. Quatre jeunes hommes se sont introduits dimanche vers 4h00 du matin sur une terrasse de chantier interdite d'accès, établie pour des travaux de rénovation de la cathédrale. Ils sont passés par les échafaudages pour avoir accès aux bouteilles de gaz présentes sur le chantier, auxquelles ils ont mis feu. L'explosion de la première a gravement endommagé des vitraux, dont certains du XIVe siècle. La seconde a été projetée dans les jardins de l'évêché, et la troisième n'a pas explosé.

Deux des jeunes ont été aussitôt arrêtés, et un troisième a été arrêté alors qu'il fuyait dans le nord du département. Le quatrième court toujours. Ils présentaient également un fort taux d'alcoolémie

Mise à jour 24 octobre 2006 : Le malfaiteur à l'origine de l'accident a été jugé et condamné à 9 mois de prison dont 8 avec sursis. 1 mois plus tard, des incendiaires de mosquée prendront entre 5 et 9 ans. Cherchez l'erreur.