Deux sépultures ont été profanées dans le cimetière de Cazères. Découverts par des employés, ces deux tombeaux, séparés de quelques mètres l'un de l'autre, ont été fracturés. L'un des deux laissait même apparaître les cercueils des défunts. L'autre, d'apparence plus solide quant à l'épaisseur du marbre, a mieux résisté aux coups qui auraient pu être portés à l'aide de plaques funéraires retrouvées endommagées à proximité.

Une des deux familles a déposé une plainte à la gendarmerie.

La municipalité de Cazères qui devait s'occuper dans un premier temps de calfeutrer l'ouverture béante causée sur l'une des sépultures a dit également vouloir déposer une plainte « face un acte particulièrement odieux ».