Vingt-huit tombes ont été dégradées dans la nuit de lundi à mardi au cimetière de la petite commune de La Chapelle-Basse-Mer. C'est la troisième fois en l'espace d'un mois.

Des pots de fleurs renversés, des ornements extérieurs déplacés, le spectacle est triste, et les riverains s'y font. La dernière fois, c'était la nuit du 29 au 30 octobre dernier (à peine une semaine plus tôt), et encore les 8 et 9 octobre (15 jours encore plus tôt). Les dégâts avaient été considérables.