On se souvient que le trésor de la cathédrale avait été pillé il y a exactement deux mois, provoquant la venue de Mme Albanel, ministre de la culture, qui avait courageusement engagé des dspositifs pour que ce type de délit soit plus sérieusement puni. Le message ne semble pas avoir été pris au sérieux, puisque la chapelle du Dévôt-Christ a été forcée dimanche. C'est le tabernacle qui était visé, et la porte blindée de celui-ci a été arrachée de ses gonds. Par chance, il était vide ce soir là, puisque le ciboire venait d'être utilisé pour la messe du soir. La profanation a ainsi été évitée, mais quel était le but réel de ces cambrioleurs ?

Une plainte a été déposée, s'ajoutant à l'affaire du trésor dérobé deux mois plus tôt.