PROFANATIONS EN FRANCE


Suite à la recrudescence des actes de profanation, le président du groupe UMP, Jean-François Copé, vient de nommer deux députés, MM André Flajolet et Jean-Frédéric Poisson pour une mission sur la lutte contre les profanations de sépultures.

"Il y a plusieurs dizaines de profanations chaque année. Les députés commenceront par un état des lieux des faits commis, en liaison avec la Chancellerie" , a expliqué M. Copé. "Ils vont identifier les causes de cette recrudescence: est-ce une spécificité française ? Quels sont les liens avec les groupuscules satanistes, néo-nazis... ? Qu'est-ce qui fait qu'il y a un passage à l'acte ?".

Il a ajouté :

Les deux députés "feront un point sur l'arsenal répressif et présenteront un certain nombre de propositions de lutte dans ce domaine qui pourront, le cas échéant, aboutir à une proposition de loi"

Rappelons que dans le cadre de la loi contre le racisme, l'article 225-18 punit la profanation de sépultures et l'atteinte à l'intégrité du cadavre. Il s'agit de la seule infraction du code pénal en vigueur pour laquelle une circonstance aggravante est prévue lorsque le délit est commis « à raison de l'appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, des personnes décédées à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ».


		

	

A Saint-Hilaire-de-Brethmas dans le Gard, 10 tombes du cimetière communal sont dégradées. Les crucifix sont retirés de leur support et posés à l'envers sur les tombes.

Edit : Les auteurs des faits ont été arrêtés. Il s'agit d'adolescents âgés de 15 à 16 ans, qui ont déclaré avoir agi par satanisme.

Réseau Indignations

Neuf croix et stèles du cimetière catholique d'Ottange, dans le nord de la Moselle, ont été découvertes renversées et brisées mercredi matin. Une stèle du columbarium voisin a également été profanée, et ses ornements funéraires jetés au sol. Aucune inscription ou marque n'ont été relevées.

Un homme souffrant de problèmes psychiatriques a pu rapidement être interpelé. Entendu par les gendarmes, il a reconnu les faits.

Les autorités établissent un lien entre les différents actes ayant eu lieu dans le même département de Normandie à des jours très rapprochés :

  • le 17/05/2008, à Lignou (Orne), des inscriptions à caractère satanique ont apposées sur un calvaire.
  • le 17/05/2008, à Le Ménil de Briouze (Orne), des inscriptions sataniques sont taguées sur le calvaire d'une chapelle.
  • le 17/05/2008, à Pointel (Orne), des inscriptions sataniques ont été taguées sur la porte de l'église ainsi que sur 3 calvaires de la commune.
  • le 19/05/2008 à Lonlay Le Tesson (Orne), des inscriptions représentant un rond barré et deux croix inversées sont taguées sur un calvaire
  • le 19/05/2008, à La Sauvagère (Orne), des inscriptions sataniques sont apposées sur deux calvaires et les visages de trois statues catholiques sont recouvertes de peinture orange. (au lieu dit « la Besnardière et les « Viennettes »)

Réseau Indignations

Le gardien du cimetière de la Pie, situé boulevard du Général-Giraud à Saint-Maur, a découvert lundi matin que certaines tombes avaient vu leur croix arrachées, ainsi que des motifs en métal emportés. La dégradation a endommagé les pierres tombales, mais ces dernières n'ont pas été brisées.

Aucune inscription n'ayant été retrouvée sur place, la police municipale privilégie la piste d'un vol de métaux sacrilège. Un sac en plastique rempli de croix et de Christ en bronze a été retrouvé au pied du mur du fond du cimetière, ce qui laisse penser que les voleurs ont été gênés dans leur tâche.

« Indigné », le député-maire (UMP) de la ville, Henri Plagnol, a demandé à la police « que toute la lumière soit faite sur ces actes scandaleux ». Le maire a également demandé à la police municipale d'effectuer des rondes très régulières de jour comme de nuit aux abords des cimetières.

35 tombes ont été dégradées dans la commune de Carentoir en Morbihan (Bretagne). Croix et ornements ont été détruits. Aucune inscription n'est découverte.
Les media ne parlent que de 15 tombes quand les autorités relèvent 35 tombes touchées, et ne parlent pas de profanation faut d'inscription (détruire une croix n'est pas pas une profanation, mais tracer une inscription au marqueur, ça l'est !)


Mercredi 14 mai 2008

À Veyrins-Thuellin, en Isère, des vandales brisent les croix de plusieurs sépultures et endommagent les articles funéraires posés sur les tombes.

Réseau Indignations


Dimanche 11 Mai 2008

Le cimetière Beausoleil de Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie) a été visité par des satanistes dimanche 11 mai qui ont profané 24 tombes pour la réalisation de leurs rites.

Les inscriptions sataniques ont recouvert 21 stèles et pierres tombales, provoquant la tristesse des habitants ayant des proches enterrés là.


WE du 10 -11 mai 2008 (Pentecôte)

Des actes de vandalisme ont été perpétrés durant le Week-end de la pentecôte dans le cimetière de Brée, près de Laval en Mayenne (Pays de Loire), dans les Coëvrons.

De nombreuses croix et statuettes ont été brisées, certaines déterrées, des pots de fleurs ont été couchés voire cassés… Cinq tombes d’enfants ont également fait l’objet de dégradations.

Le maire de la commune de Brée, Claude Garnier a porté plainte à la gendarmerie de Montsûrs qui a ouvert une enquête.

Une statue de la vierge Marie a été brisée et une autre de Sainte Bernadette a été dérobée dans la grotte Notre Dame de la commune de Feins (Ille et Vilaine)

Réseau Indignations

Cette statue de la Vierge veillait depuis trente ans sur le carrefour située à l'intersection de la rue de Corcelles et celle des Marcs d'Or. Elle a subi des attaques répétées tout au long de la semaine. D'abord recouverte d'une tête de pelleteuse le samedi précédent, elle a ensuite été jetée à terre le lendemain. Un riverain l'a remise sur son socle et rafistolé comme il a pu, avant d'être finalement la cible d'un acharnement malsain qui a abouti à la destruction quasi totale de la statue, coupée en deux.

À ses pieds, une dame apportait régulièrement des fleurs. Elle était parente d'un jeune décédé dans un accident de la circulation à quelques mètres de là. Les riverains sont choqués.

« c'est un quartier plutôt calme, ici, et on souhaite qu'il le reste. Cet acte de vandalisme est odieux, c'est un grand manque de respect. » déclare le patron du bar voisin. « On n'est plus à la Révolution ! », s'exclame un voisin. « Même si je ne la regarde pas souvent, je trouve que c'est un acte de vandalisme gratuit et condamnable », ajoute-t-il.

Le journaliste qui rapporte l'affaire n'hésite pas à décrire comment "L'expression de douceur exprimée par le visage sculpté contraste de manière saisissante avec la violence et l'acharnement dont ont fait preuve les vandales".

Quant à Mgr Minnerath, archevêque de Dijon, s'il déplore le geste, il « ne souhaite pas s'exprimer tant qu'on n'en saura pas plus sur cette affaire ».

La ville d'Hennebont, dans le Morbihan, rendu célèbre par la chanson populaire, a vu son cimetière souillé et profané jeudi 8 mai.

Les dégradations on touché un nombre non communiqué de tombes, laissant des crucifix brisé, les vitraux d’un caveau détruits, ainsi que des plaques de marbres, des jardinières renversées, etc.

Une enquête de police a été ouverte.


Dimanche 4 mai 2008

Des vandales ont pénétré dans le cimetière de Vendeuil (Aisne) et ont détruit une croix et des dizaine de plaques et couronnes funéraires. La vitre d'une chapelle a aussi été brisée.

Réseau Indignations

Recommander ce site

Calendrier

« mai 2008 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031