Le cimetière de la petite commune de Boiscommun, près de Beaune-la-Rolande (Loiret) a été la cible d'une profanation dans la nuit du samedi 5 juillet. Crucifix et plaques ont été arrachés puis jetés dans les allées. Au total, entre 30 et 40 tombes ont été profannées.

Les gendarmes privilégient la piste d'un acte de vandalisme gratuit sans arrière-plan idéologique ou spirituel. Il s'agirait d'une soirée trop arrosée entre de jeunes mineurs.

Tout le monde sait bien, après tout, qu'arracher des crucifix est un effet secondaire classique de l'ingurgitation d'alcool.