Dans la nuit du lundi, des croix gammées ont été tracées à la bombe sur 37 sépultures de la partie haute du cimetière Séjalan, à Mende (Lozère).

C'est un marbrier qui a fait la découverte. Ces sépultures semblent avoir été choisies au hasard par les auteurs des faits. L'évènement a suscité de l'émotion à Mende.

« Je suis profondément choqué, lâche le maire Alain Bertrand, qui s'est rendu sur place hier dans la matinée. Cet acte fait ressurgir un tas de choses, il m'inspire un sentiment de dégoût profond. » La municipalité a aussitôt porté plainte.

« Ma première pensée va à la tristesse des familles, confie le vicaire général René Cebelieu. Cet acte est triste et déplorable, il témoigne d'un profond manque de respect. »

Selon la substitut du procureur, Audrey Trafi :

« Les tombes ont visiblement été choisies au hasard. Si ce n'est la connotation des croix gammées, rien ne permet d'affirmer que cet acte a un caractère raciste. »

c'est qu'en effet, souligne-t-elle, aucun des caveaux profanés n'affiche de représentations juive ou musulmane. Et la seule tombe du cimetière qui porte l'étoile de David a été épargnée... Bien sûr, le racisme n'existe que contre des juifs ou des musulmans ! Le nazisme n'est certainement pas une doctrine profondément anti-catholique, n'a certainement pas persécuté l'Eglise ou envoyé en camp de concentration un seul prêtre, et ses adeptes ivres de violences (et de bêtises aussi) sont certainement trop stupides pour se souvenir combien le christiannisme est un ennemi de leur idéologie. Circulez, y'a rien à voir, les juifs et les musulmans ont été épargnés (eux) ! Ouf !

« Peu importe qui ou pourquoi, lâche le maire Alain Bertrand, il faut que le coupable soit démasqué et lourdement condamné »