Le père Schmitt, curé de Bouxwiller, dans le Haut-Rhin, a fait savoir qu'une relique du IVe siècle avait dérobée dans son église. Il s'agissait du crâne de Sainte-Euphémie, qui a été remplacée par le voleur par une boule de papier journal dans le reliquaire, sans doute pour retarder le moment de la découverte du vol.

Sainte-Euphémie était une vierge martyre qui a été torturée et qui est morte en 304 après avoir été livrée aux bêtes sauvages. Son crâne, s'il est authentique, était exposé dans un petit reliquaire de métal gris avec une face vitrée, sur un autel latéral de l'église paroissiale Sainte-Catherine. Pour s'en emparer, le voleur a dû enfoncer le vitrail latéral gauche du tabernacle, serti de plombs, et briser un sceau.

"Nous avons été étonnés de ce vol, car le reliquaire n'est pas précieux et la relique n'a aucune valeur marchande, de nos jours", a indiqué le curé.

C'est ce qui l'oriente vers une piste liée à l'occultisme.