PROFANATIONS EN FRANCE


Dans la nuit du jeudi au vendreid 1er mai, un forcené est entré dans le cimetière de la patite ville de Montbron (en Charente, non loin d'Angoulême) et a saccagé à lui seul 89 tombes. Stèles funéraires renversées, pierres tombales endommagées, croix brisées, souvenirs cassés, , pots de fleurs en mille morceaux avaient transformé ce lieu de recueillement en véritable lieu de désolation.

« J'ai été écoeuré de voir ça », confiait Gwenhaël François, le maire de Montbron, saisi d'effroi.

«C'est comme une deuxième mort», dit une dame, dont une partie de la famille est là.

Le lundi suivant, un jeune montbronnais de 20 ans a téléphoné au centre opérationnel de la gendarmerie pour se livrer. Il a été interpellé chez lui sans problème et placé en garde à vue. Après avoir tenu des propos incohérents sur les raisons de son acte, l'intéressé a été très vite examiné par un médecin qui a décelé des troubles psychiques. Il a simplement déclaré avoir été énervé. Il a donc été placé au centre hospitalier spécialisé de La Couronne.

« L'enquête va cependant suivre son cours », indiquait en fin de journée le capitaine Baptiste Bartoli, qui commande la compagnie de gendarmerie d'Angoulême. L'éventuelle présentation de l'auteur présumé des faits devant le parquet dépendra de son état de santé. En attendant, les plaintes commençaient à affluer, hier, à la brigade de Montbron.

« C'est vraiment navrant de voir ça dans nos petites campagnes. Jamais je n'aurais pensé un jour voir un tel spectacle », s'emporte l'élu.

Sur place, au cimetière, un technicien en identification criminelle est venu réaliser 150 clichés pour certifier qu'il n'y avait pas d'inscriptions ou de tags sur les tombes de type sataniste ou autre.


Dimanche 26 avril 2009

Quinze tombes du cimetière de Magnan ont été la cible de vandales durant le week-end.

«C'est un acte horrible, qui ne peut être compris de personne dans un lieu où reposent des personnes en paix. C'est horrible de voir des croix brisées, des pots de fleurs qui ont volé d'un bout à l'autre du cimetière...» dénonce Bernard Laffitte-Ducler, le premier adjoint au maire de la commune, accablé devant les sépultures sens dessus dessous.

Un acte isolé du même type était survenu la semaine dernière. Mais maintenant, avec quinze tombes détériorées dans le cimetière, on ne peut plus penser à une vengeance personnelle. Tout le village vient compter ses pertes en ce lundi, et ne comprend toujours pas plus ce qui a bien pu se passer pour qu'on en arrive à saccager autant de tombes.

Onze tombes ont été vandalisées au cimetière Peyra, à Barcelonnette, plusieurs nuits de suite dans la semaine du 15 au 19 avril.

Des poteaux en béton portant des chaînes (fréquent sur les vieilles tombes) ont été renversés, et la dalle d'une tombe a même été brisée. Des plaques et des éléments de décoration ont également été endommagés. Aucune inscription n'a été retrouvée.

Les enquêteurs, quoique manquant d'indices, privilégient l'hypothèse d'un "simple" acte de vandalisme, qu'ils jugent sans connotation politique ou religieuse. La mairie a porté plainte ainsi que les familles concernées.

«Ce sont des faits graves» a néanmoins commenté Mohamed Saadallah, directeur de cabinet du préfet des Alpes-de-Haute-Provence.

Les premières dégradations ont été découvertes jeudi 16 avril par des employés communaux, qui ont oublié de prévenir les gendarmes. Les nuits suivantes, d'autres tombes ont été vandalisées dans le même cimetière. La gendarmerie a fini par être alertée lundi 20.

Recommander ce site

Calendrier

« avril 2009 »
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930



Warning: Unexpected character in input: ' in /home/indignat/www/profanations/ecrire/tools/bbclone/var/last.php on line 759

Parse error: syntax error, unexpected $end, expecting ')' in /home/indignat/www/profanations/ecrire/tools/bbclone/var/last.php on line 759