PROFANATIONS EN FRANCE


Sept adolescents ont pris pour cible les vitraux de l'église de Berthelange, dans le Doubs, le 30 juillet dernier, lors d'une fête organisée par l'un d'eux. Armés de carabines à plombs, ils avaient d'abord tiré sur des cibles placées devant l'église avant de décider de s'en prendre aux vitraux. Les plombs ont perforé les vitraux de l'église, mais cela n'a pas freiné les auteurs qui se sont ensuite emparés de noix encore vertes pour les projeter contre 10 vitraux.



Au total, une vingtaine d'impacts ont été dénombrés et dix vitraux ont été dégradés ou perforés, causant "un préjudice financier important" dont le montant n'est pas encore connu, a précisé la gendarmerie de Saint-Vit, en charge de l'enquête (pour information, d'autres églises vandalisées de la même manière ont relevé une facture de plus de 10 000 €).

Les jeunes ont été interpellés, et sur instruction d'un magistrat de Besançon, six d'entre eux, âgés de 12 à 17 ans, devront suivre un stage de formation civique. Leur camarade de 18 ans sera présenté prochainement au délégué du procureur de la République de Besançon, en tant que majeur.

Nous croisons de plus en plus de ces calvaires détruits, sectionnés ou vandalisés sur les chemins de France. Un lecteur nous informe de la destruction récente d'une statue de la Sainte vierge positionnée sur un carrefour de la commune de Saiguède (ouest de Toulouse), et du calvaire de St Lys.

Particulier

Les vitraux de l'église du XVIIe siècle de Berlaimont, classée monument historique, sont régulièrement la cible de jets de pierres. De nouveaux dégâts constatés dimanche ont été pour les paroissiens la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.
Une plainte a été déposée au sujet des dégradations subies par l'église de la commune de Berlaimont, une batisse massive datant du 17e siècle, après la découverte de nouveaux vitraux cassés à la sortie de la messe du dimanche 19 juillet.

Le préjudice total s'élèverait à plusieurs milliers d'euros. Les vitraux datent de la reconstruction de l'église, dont les murs datent certes des années 1600

« Il s'agit pour la plupart de dons de paroissiens qui ont coûté une fortune », déplore M. Decavel, ancien maire de la ville.

Il y a quelques semaine, des vandales ont profité d'une journée d'ouverture de l'église pour y perpétrer des dégradations : des cierges écrasés ont été retrouvés, ainsi qu'un pigeon mort placé sur l'autel. Pas de lien probable avec les dégâts infligés aux vitraux, qui seraient plutôt le fait de malveillants désoeuvrés, selon les bénévoles.


Entre le 12 et le 15 juillet 2009

L’église Saint-Joseph, située au cœur du quartier de la Rabière, dans la banlieue de Tour (à Joué-lès-Tours) est la cible d’actes de vandalisme à répétition depuis plusieurs jours.
Plusieurs vitres de la porte d’entrée principale et d'un accès sur le côté de l’édifice religieux ont été brisées, et la porte a été forcée. Les enquêteurs ont également trouvé des traces de sang sur place, signe d'un rite funèbre, ou blessure d'un des vandales ? La sacristie a été visitée sans qu’aucun vol ait été commis. Mais les visiteurs ont laissé des flaques d’urine à l’intérieur de l’église, signe du geste seulement profanateur de leurs visites.

Une plainte a été déposée. Les faits auraient eu lieu entre le 12 et le 15 juillet dernier.

L'abbé Noël est victime depuis plusieurs jours d'intimidations et de véritables violences dans le quartier de la Croix-de-Metz, à Toul, si bien qu'il a fini par céder et a pris la décision de quitter les lieux.

Depuis un an, son appartement au premier étage de la chappelle où il vit depuis 2002 est la cible de pierres et de cailloux qui pleuvent sur ses vitres. Mais depuis une semaine, c'est toutes les nuits que ces incidents ont lieu. En fait, manifestement depuis que le père s'est résolu à porter plainte, après six mois de patience. Des jeunes sont venus le trouver en le menaçant : "On aura ta peau". Déjà, des pierres ont fini par l'atteindre physiquement.

Les fidèles eux aussi en ont assez. Ils tentent d'alerter sans succès les autorités, montrant les six fenêtres de la chappelle brisées parfois à coup de parpaing, et le voile noir que les voyous ont réussi à aller déposer pour recouvrir la croix de la chapelle.

Recommander ce site

Calendrier

« juillet 2009 »
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031



Warning: Unexpected character in input: ' in /home/indignat/www/profanations/ecrire/tools/bbclone/var/last.php on line 759

Parse error: syntax error, unexpected $end, expecting ')' in /home/indignat/www/profanations/ecrire/tools/bbclone/var/last.php on line 759