L'église de Communay, église romane du Xe siècle du département du Rhône, a été prise pour cible par des vandales dans la nuit du lundi 24 aout. On a notamment relevé deux croix retirées, dont une représentation du Christ en bois a été brisée sur l'une d'elle, et l'autre retrouvée sur le parking de l'église, des bougies et des livres de chant jetés à terre, des affiches arrachées.
Un vase de fleurs a été lancé lancé contre un vitrail et l'a brisé, tandis que tables et bancs étaient renversés.

Aucun vol n'a été commis. L'enquête a été confiée à la brigade de gendarmerie de Saint-Symphorien qui n'a pas retrouvé d'éléments laissant penser à une provocation contre l'institution (comprendre : pas d'inscription). La piste du vandalisme gratuit est ainsi privilégiée, notamment par le père Cervanton, de la paroisse communale.

« On a touché à un symbole. La commune va se mettre en rapport avec la paroisse pour les réparations » a promis le maire Laurent Verdone, plus lucide.