PROFANATIONS EN FRANCE


Les pompiers on afflué, vendredi 29 janvier dans l'après-midi, sur la place Saint-Bonnet à Bourges (Cher), tandis qu'ils éteignaient l'incendie commencé à l'intérieur de l'église Saint-Bonnet.

C'est dans la chapelle du saint sacrement, près du choeur que le feu a été mis, au milieu de chaise préalablement empilées. Les pompiers ont rapidement maîtrisé l'incendie, mais une importante fumée s'est répandue dans l'édifice qu'il a fallu ventiler à l'aide de deux imposants ventilateurs. Le feu n'a heureusement pas eu le temps de détériorer les murs et tableaux de la chapelle. Au final, le feu aura mobilisé trois camions de pompiers, la grande échelle, la cellule éclairage, de la ventilation et l'assistance respiratoire...

Pour les policiers sur place, de même que pour le Père Massip, curé de Bourges, l'origine volontaire du feu ne fait aucun doute. Cet incendie n'est pas sans rappeler ceux qui, voilà plus d'un an avaient touché la cathédrale mais aussi les églises Notre-Dame et Saint-Pierre.

Et devinez quoi ? Ce matin, les médias nationaux rapportent tous le tag qui a été tracé sur le mur d'une mosquée, mais pas un mot sur cet acte autrement plus grave de tentative de destruction !

Trente-six tombes ont été prises pour cible dans le cimetière de Biéville-Beuville, commune du Calvados, située près de Caen. De nombreuses croix ont été renversées et des ornements funéraires éparpillés.

Aperçu par des voisins, le suspect a été interpellé peu après les faits par les gendarmes. Selon le parquet du tribunal de Caen, il s'agit d'un élève ingénieur de 23 ans, de confession musulmane, qui aurait déclaré « avoir entendu des voix lui demandant de "casser des croix", et ne pas supporter les croix.» Le suspect doit aujourd'hui faire l'objet d'un examen psychiatrique afin de déterminer s'il ne s'agit pas plutôt du geste d'un déséquilibré. Le jeune homme souffrirait d'une "altération de la responsabilité, mais pas d'une abolition", rapporte le procureur sur les ondes de RTL. Il serait partiellement responsable de ses actes.

Etrange, RTL en a parlé, mais l'information n'a pas beaucoup été ébruitée, au contraire du tag retrouvé sur le mur d'une mosquée qui a fait le tour des médias. Toujours deux poids deux mesures. Il n'y avait personne non plus pour s'indigner d'une église mise à feu intentionnellement à Bourges vendredi.

Recommander ce site

Calendrier

« janvier 2010 »
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031



Warning: Unexpected character in input: ' in /home/indignat/www/profanations/ecrire/tools/bbclone/var/last.php on line 759

Parse error: syntax error, unexpected $end, expecting ')' in /home/indignat/www/profanations/ecrire/tools/bbclone/var/last.php on line 759