L'église catholique Saint Florent, à Strasbourg, a été profanée mardi par des islamistes qui ont tagué sur la porte un appel à la « croisade » pour l’Islam… "Jérusalem au musulman" (sic) et "La croisade pour la Terre sainte Islam" ont été écrits au feutre noir sur les deux battants d'une porte latérale de l'église Saint-Florent.

Cette profanation intervient dans un contexte tendu à Strasbourg où le maire de la ville a lancé la semaine dernière un appel contre le racisme et l’antisémitisme… Quatorze actes racistes, islamophobes ou antisémites marquants ont été recensés depuis le début de l'année par la mairie de Strasbourg, dont le premier magistrat Roland Ries (PS) a lancé en réaction la semaine dernière "un front républicain de refus de l'inacceptable". (a -t-il oublié les catholiques dans son refus de l'innacceptable ?)

L'UMP du Bas-Rhin a dénoncé mercredi dans un communiqué un "acte inadmissible".

"Il ne saurait y avoir d'échelle dans l'indignation, toute manifestation d'intolérance, d'extrémisme et de racisme doit, au même titre, être dénoncée", a ajouté la fédération.

Le maire socialiste de Strasbourg s'est déclaré indigné.