127 tombes ont été profanées dans le cimetière d'Igny-Comblizy (Marne). 61 stèles ont été renversées et leurs croix descellées, tandis que 66 autres tombes ont été dégradées moins lourdement samedi en début de soirée dans ce cimetière d'une commune rurale de la Marne comptant 371 habitants. Tombes, stèles, plaques funéraires, pots de fleurs, des objets funéraires ont été détruts et jetés un peu partout dans le cimetière.

L'auteur a été retrouvé : un mineur de 15 ans qui a été mis en examen dès le lundi suivant pour violations de sépultures.

"Il n'y a aucune connotation religieuse ni raciste, la piste de l'alcoolisation semble la plus probable", selon le substitut du procureur.

Selon lui, le jeune homme n'a aucun antécédent judiciaire et est scolarisé normalement.

"Il ne donne pas d'explication à son geste", a précisé le substitut.

Il avoue juste avoir bu ce soir-là et avoir «cédé à des pulsions et à des visions».

Le maire cependant reste dubitatif. Pour lui, l'adolescent de 15 ans «au physique de gringalet», n'a pas pu agir seul.

«Je ne parle qu'en mon nom, mais j'ai l'intime conviction qu'il y avait plusieurs personnes dans ce cimetière. Le gamin seul n'a pas pu causer autant de dommages. Il a forcément des complices», suppute Michel Rifflard.

«Pour déplacer une stèle, il faut au moins trois personnes», explique un des employés du cimétière. Mais un autre démontre qu'il suffit d'un seul grand coup de pied pour en faire tomber une. Des traces de semelles ont été retrouvées un peu partout sur plusieurs stèles.