Le cimetière du village de Sussargues dans l'Hérault a été vandalisé dans la nuit de samedi. Une trentaine de tombe ont été visée, et notamment les crucifix ont tous été déposés à l'envers au pied les pierres tombales (ou parfois retournés de force), des statuettes de vierge plantées la tête dans le sol, tandis que des tags satanistes étaient inscrit un peu partout.

On y trouvait des mentions telles que "La bête est de retour, Satanas Regie", "Hell", "666", "Baal" et d'autres inscriptions plus vulgaires contre le Christ. Les habitants sont consternés, mais selon le maire, Alain Barrandon, les traces satanistes laissées tournent au ridicule, et cette piste n'est donc pas réellement privilégiée. Il parle de personnes désoeuvrées...
Que les satanistes violeurs de sanctuaires soient professionnels ou non ne change rien au drame qui s'est joué et à l'hostilité réelle de ces voyous contre le chrisitannisme.

Le préfet de la région Languedoc-Roussillon, Claude Baland, s’est rendu lundi matin au cimetière

Les gendarmes de Castries sont chargés de l'enquête.