PROFANATIONS EN FRANCE


35 tombes ont été dégradées dans la commune de Carentoir en Morbihan (Bretagne). Croix et ornements ont été détruits. Aucune inscription n'est découverte.
Les media ne parlent que de 15 tombes quand les autorités relèvent 35 tombes touchées, et ne parlent pas de profanation faut d'inscription (détruire une croix n'est pas pas une profanation, mais tracer une inscription au marqueur, ça l'est !)


Mercredi 14 mai 2008

À Veyrins-Thuellin, en Isère, des vandales brisent les croix de plusieurs sépultures et endommagent les articles funéraires posés sur les tombes.

Réseau Indignations


Dimanche 11 Mai 2008

Le cimetière Beausoleil de Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie) a été visité par des satanistes dimanche 11 mai qui ont profané 24 tombes pour la réalisation de leurs rites.

Les inscriptions sataniques ont recouvert 21 stèles et pierres tombales, provoquant la tristesse des habitants ayant des proches enterrés là.


WE du 10 -11 mai 2008 (Pentecôte)

Des actes de vandalisme ont été perpétrés durant le Week-end de la pentecôte dans le cimetière de Brée, près de Laval en Mayenne (Pays de Loire), dans les Coëvrons.

De nombreuses croix et statuettes ont été brisées, certaines déterrées, des pots de fleurs ont été couchés voire cassés… Cinq tombes d’enfants ont également fait l’objet de dégradations.

Le maire de la commune de Brée, Claude Garnier a porté plainte à la gendarmerie de Montsûrs qui a ouvert une enquête.

Une statue de la vierge Marie a été brisée et une autre de Sainte Bernadette a été dérobée dans la grotte Notre Dame de la commune de Feins (Ille et Vilaine)

Réseau Indignations

Cette statue de la Vierge veillait depuis trente ans sur le carrefour située à l'intersection de la rue de Corcelles et celle des Marcs d'Or. Elle a subi des attaques répétées tout au long de la semaine. D'abord recouverte d'une tête de pelleteuse le samedi précédent, elle a ensuite été jetée à terre le lendemain. Un riverain l'a remise sur son socle et rafistolé comme il a pu, avant d'être finalement la cible d'un acharnement malsain qui a abouti à la destruction quasi totale de la statue, coupée en deux.

À ses pieds, une dame apportait régulièrement des fleurs. Elle était parente d'un jeune décédé dans un accident de la circulation à quelques mètres de là. Les riverains sont choqués.

« c'est un quartier plutôt calme, ici, et on souhaite qu'il le reste. Cet acte de vandalisme est odieux, c'est un grand manque de respect. » déclare le patron du bar voisin. « On n'est plus à la Révolution ! », s'exclame un voisin. « Même si je ne la regarde pas souvent, je trouve que c'est un acte de vandalisme gratuit et condamnable », ajoute-t-il.

Le journaliste qui rapporte l'affaire n'hésite pas à décrire comment "L'expression de douceur exprimée par le visage sculpté contraste de manière saisissante avec la violence et l'acharnement dont ont fait preuve les vandales".

Quant à Mgr Minnerath, archevêque de Dijon, s'il déplore le geste, il « ne souhaite pas s'exprimer tant qu'on n'en saura pas plus sur cette affaire ».

La ville d'Hennebont, dans le Morbihan, rendu célèbre par la chanson populaire, a vu son cimetière souillé et profané jeudi 8 mai.

Les dégradations on touché un nombre non communiqué de tombes, laissant des crucifix brisé, les vitraux d’un caveau détruits, ainsi que des plaques de marbres, des jardinières renversées, etc.

Une enquête de police a été ouverte.


Dimanche 4 mai 2008

Des vandales ont pénétré dans le cimetière de Vendeuil (Aisne) et ont détruit une croix et des dizaine de plaques et couronnes funéraires. La vitre d'une chapelle a aussi été brisée.

Réseau Indignations

Lundi matin, en plein cours d'italien d'une classe de 3e du collège Olivier de Serres, à Mezieux dans la banlieu lyonnaise, un enfant de 15 à 16 ans s'est levé et a demandé à son voisin :

« Est-ce que tu crois en Dieu ? »

Puis il a poignardé l'autre jeune garçon. Ses camarades s'interposent et mettent courageusement l'agresseur dehors. Un autre jeune garçon est frappé au couteau, moins gravement, pendant la rixe. L'agresseur entre alors dans une classe d'espagnol et frappe un troisième colégien avant de prendre la fuite. Il sera rattrapé dans les rues de Meyzieu par la police et son arme est retrouvée.

Le jeune garçon était réputé calme et sociable. Il avait perdu son père il y a quelques années, mais ses camarades évoquent son attrait pour «le satanisme».

« Il aimait le sang. Il avait fait une liste de noms d'élèves et disait qu'il allait les tuer », témoigne l'un d'entre eux.

Le collégien frappé profondément a été hospitalisé à l'hôpital Edouard-Herriot et a été opéré du thorax. Il aurait été touché aux poumons et aux cervicales, et son pronostic vital est engagé. Un autre garçon et une fille blessés plus légèrement sont en observation. Le ministre Xavier Darcos s'est rendu sur place en début d'après-midi.

Le satanisme et la haine antichrétienne qu'il inspire à ses membres n'est JAMAIS innocent.

L'AFP nous apprend que cinq tombes civiles chrétiennes ont été profanées par des "tags à caractère nazi" dans le cimetière de Friville-Escarbotin, dans la Somme, près d'Abbeville.

Une enquete a été ouverte, l'information est à peine reprise par quelques journeaux dans la rubrique des chiens écrasés. Circulez, ce sont des chrétiens, il n'y a rien à voir.

Une trentaine de croix, stèles et plaques funéraires chrétiennes du cimetière Saint-Hilaire de Marville (Meuse) ont été dégradées entre le jeudi et le vendredi 11 avril.

Une dizaine de stèles anciennes ont été mises à terre et certaines ont été brisées tandis qu'une quinzaine de croix ont été retournées. Plusieurs plaques funéraires et quelques pots de fleurs ont également été cassés.

Selon les premiers éléments, la piste "gothique hollandaise" serait privilégiée, un témoin ayant aperçu jeudi matin de jeunes gothiques dans le cimetière ainsi qu'une voiture immatriculée aux Pays-Bas garée à proximité.

D'aucun prétendent que cette mouvance gothique n'a absolument aucun lien avec le satanisme, et même que le satanisme ne présente aucune haine anti chrétienne. Mais alors pourquoi s'en prendre systématiquement aux croix dans ces cimetières !?

Nous apprenons par ailleurs que ce cimetière était l'un des plus vieux de France, avec des tombes datant du XIe siècle, et qu'il était classé monument historique.

La chapelle du village de Cusey (Haute-Marne) a été victime de dégradations dans la journée du 11 avril 2008.

Des croix gammée sont taguées sur ses murs, ainsi que le sigle anarchiste, gravé sur le mur. À l'intérieur, les deux mains de la statuette de la vierge sont brisés.

Réseau Indignations

Le cimetière de Saint-Eloi, à La Rochelle (Charente-Maritime), a été victime de profanations et de dégradations dans la nuit du samedi au dimanche. Une trentaine de croix ont été déplacées et retournées et certaines ont été brisées.

Le procureur de la République du tribunal de grande instance de La Rochelle fait savoir que

"Plusieurs inscriptions à caractère satanique ont été faites sur le sol devant plusieurs chapelles."
"Les intérieurs de six chapelles ont été noircis par des feux allumés à l'aide de détritus ou pots en plastique".

La même nuit, 148 tombes musulmanes avaient été couvertes de tag dans le cimetière militaire Notre-Dame-de-Lorette, situé à Ablain-Saint-Nazaire, soulevant des vagues de protestation et d'indignations de la part du gouvernement.
Mais pour les tombes de chrétiens, rien !

Après le cimetière de Pépieux, c'est à Canet d'Aude qu'une trentaine de tombes ont été profanées. Des stèle ont été détruites (selon les photos), des croix arrachées et brisées. Si la date est exacte (Week-end du 5 au 6 avril 2008, cette profanation a eu lieu le même jour que celle de N.D de Lorette et qu'à la Rochelle. Peut-être un jour de célébration particulière chez les satanistes...%%% Le journal qui relate le fait nous rassure sur le fait qu'il ne s'agit pas d'une profanation, à l'inverse de la souillure des stèles de Notre-Dame de Lorette, parce qu'il n'y avait pas de messages d'insultes.

Les journalistes ne savent même plus ce qu'est une profanation... et surtout ils ne veulent pas qu'on risque de s'indigner de tels faits divers.

Nous n'aimons pas faire la course au drame, mais l'image pourra peut-être guérir ces journalistes aveugles.


Non Profanation de Canet d'Aude

Profanation de ND de Lorette

Mais nous condamnons tout autant la souillure des tombes de Notre-Dame de Lorette. Nous demandons simplement un peu moins de partialité chez les journalistes.

À Saint-Julien en Saint-Albans, en Ardèche, la croix du monument aux morts a été assaillie et brisée.

Réseau Indignations

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 >

Recommander ce site

Calendrier

« février 2012
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829



Warning: Unexpected character in input: ' in /home/indignat/www/profanations/ecrire/tools/bbclone/var/last.php on line 759

Parse error: syntax error, unexpected $end, expecting ')' in /home/indignat/www/profanations/ecrire/tools/bbclone/var/last.php on line 759